Ayurveda: principes de base


 

L’Ayurveda est une approche holistique de la vie qui prend en charge à la fois les dimensions physiques et mentales de la santé pour permettre à chaque individu de trouver la paix en lui-même et de vivre en harmonie avec l’environnement, l’objectif final étant la compréhension et la réalisation de la nature spirituelle de l’être humain.

La science de l’Ayurveda nous a été donnée il y a plus de 5000 ans par la grâce de grands sages appelés les Rishis qui se sont rendus dans les hauteurs de l’Himalaya pour méditer et ont reçu la connaissance de l’Ayurveda en cadeau pour le bien de l’humanité.

Rishis

Chaque être humain y est décrit comme un ensemble composé d’un corps, d’un esprit (ou mental) et d’une âme (ou Soi).

Le corps et l’esprit sont reliés aux cinq éléments : l’éther (Akasha), l’air (Vayu), le feu (Agni), l’eau (Apa) et la terre (Prthvi), Atman étant le Soi ou l’âme qui est au-delà du monde des cinq éléments et au-delà de la compréhension mentale: il ne peut être décrit (il est qualifié de Nirguna: qui n’a pas de qualité).

Chaque personne est constituée d’une combinaison unique de trois énergies (Doshas) appelées VATA, PITTA et KAPHA: c’est ce qu’on appelle la Prakruti (constitution).

Vata peut s’assimiler à l’énergie cinétique, elle gouverne tous les mouvements au sein du corps et de l’esprit.

Pitta peut s’assimiler à l’énergie métabolique, responsable pour toutes actions/réactions.

Kapha peut s’assimiler à l’énergie homéostatique, ramenant le système à l’équilibre.

Ces trois énergies (Doshas) sont à l’oeuvre dans le corps, permettant la santé lorsqu’elles sont dans leur équilibre naturel (Prakruti) et créant la maladie lorsqu’elles sont en état de déséquilibre (Vikruti).

Vata, Pitta et Kapha sont également reliés aux cinq éléments primaires de la manière suivante:

images (1)

Vata est constitué de l’association de l’élément éther et de l’élément air.

Pitta est constitué de l’association des éléments feu et eau.

Kapha est constitué de l’association des éléments eau et terre.

De la même manière, l’esprit (ou mental) est sous l’influence de 3 qualités (gunas) appelées Sattva, Rajas et Tamas.

Les 3 gunas Sattva, Rajas et Tamas

Sattva est atteint lorsque le mental est capable de voir les choses pour ce qu’elles sont, cette qualité est associée avec la clarté, la créativité, la vivacité, la pureté et la paix.

Rajas influence toutes les sortes de mouvements et activités. Lorsque Rajas est présent en excès il apporte agitation et hyper-activité, anxiété et confusion. Cette qualité est associée aux désirs, aux passions, à la colère: « je veux, je ne veux pas, je fais, etc… » (c’est l’expression du Moi et de celui qui pense agir)

Tamas est associé au repos et au sommeil. Présent en excès il conduit à l’inertie, la paresse, l’obscurité et généralement à tout ce qui à trait à l’ignorance (sensation d’être coincé, attachements, tout tourne autour de moi et de ce qui m’appartient, difficulté à lâcher prise).

 

L’état naturel du mental se trouve dans Sattva.

Afin de réinstaller cet état naturel du mental, les meilleurs « outils » sont le discernement (DHI: capacité de la personne à voir ce qui est bon ou mauvais), le courage (DHAIRYA : capacité de la personne à suivre ce qui est bon, éviter ce qui est mauvais et surmonter les difficultés par la force de la volonté), et connaissance du Soi (ATMADI VIJNANA: obtenir une connaissance correcte de l’âme ou Soi et des buts et quêtes de la vie humaine).

L’idée centrale de l’Ayurveda est de ramener l’ensemble du système corps/mental dans son état d’équilibre naturel afin de produire santé, bonheur et clarté.

Chacun peut alors vivre et réaliser ses activités en accord avec ses propres capacités et devoirs et se souvenir de sa véritable nature qui est le Soi.

Sushruta, auteur de l’un des textes fondateurs de la médecine ayurvédique et considéré comme l’un des pères de la chirurgie moderne, donne une définition de la santé selon l’Ayurveda:

Samadosha, samagnisha, sama dathu mala kriyah

Prasanna atman indriya manah, swastah iti abidiyate.

Cela se traduit par: « des doshas en équilibre, un feu digestif en équilibre, un bon fonctionnement des tissus et du système excrétoire, paix de l’âme, des sens et de l’esprit, cela est la définition de la santé ».

Afin de rééquilibrer les doshas perturbés et les 3 gunas (qualités) Sattva, Rajas et Tamas, la méditation et le Yoga sont des outils extrêmement puissants à notre libre disposition, en complément de ce que l’Ayurveda a à offrir en termes de thérapeutique.

 

La pratique du Yoga et de la méditation aide à apaiser le mental en réduisant progressivement le flot de pensées, permettant le retour à l’état naturel de Sattva.

Meditation 2

Dans cet état nous retrouvons contact avec notre véritable nature d’être spirituel.

Le Yoga est une science soeur de l’Ayurveda.

Sa pratique doit être comprise comme pleinement complémentaire à l’Ayurveda.

La pratique du Pranayama (techniques de respiration) et des Asanas (postures) sont bénéfiques aussi bien au plan physique qu’au plan mental: cette pratique va induire une meilleur circulation des fluides et des énergies dans le système, et maintenir le mental concentré sur la respiration réduit petit à petit la force de l’incessant bavardage mental.

La méditation est un processus qui dans un premier temps aide le mental à à retourner à son état naturel de paix: Sattva.

Une fois que cette paix a été reconnectée, une pratique régulière de la méditation va permettre d’aller au-delà du mental et de la pensée logique pour atteindre un autre état qui ne peut être décrit et qui est en réalité notre vraie nature de pure conscience.